CHARTRES RESIDENCE 2012

OMBRES DEPORTEES/ RHIZOMES

Rencontre avec des habitants de la commune de Chartres-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine : « Confiez moi votre part d’ombre ? Je vous donne la mienne ».

RÉSIDANSE > avec la compagnie Océane

Il s’agit ici de proposer à sept danseuses amateur d’interroger leurs ombres portées, à partir de photographies prises en atelier doublé d’un travail d’écriture. Deux médium qu’elles n’utilisent pas dans leur approche de la danse. Ces travaux sont remis en jeu et questionnés par le mouvement dansé, avec Agnès Chevalier, chorégraphe. Cette approche de l’ombre par le corps est proche de la « danse contact ». Nathalie Löchen, danseuse, pédagogue et thérapeute, est membre de l’Association de Contact Improvisation de Rennes, InCIdence. Elle interviendra un week-end pour faire découvrir la danse contact. Ces recherches menées en atelier, ont permis d’écrire une « Présence chorégraphique » écrite avec Agnès Chevalier, présentée dans le milieu même de l’exposition,  au cœur des visiteurs, le 22 mars 2012 à la galerie Carré d’Art et le 29 mars, dans l’entreprise MicroLynx, mécène de ce projet.

Cette intervention bénéficie du dispositif CAP pratique développé par Arts-Vivants en Ille-et-Vilaine, dans le cadre des missions qui lui sont confiées par le conseil général.

À découvrir Les Petits riens croqués de Bénédicte Klene, en résidence au Pôle Sud.

 

SIGNER L’OMBRE > avec les résidents de La Poterie

Rencontre avec les anciens de la maison de retraite de La Poterie, à Chartres-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine, dans le cadre de la résidence d’artiste mené à la galerie Le Carré d’Art, en mars 2012. Parlez-moi de l’ombre !                                                                                                      Andrée, Anna, Denise, Hélène, Madeleine, Marie, Georgette, Simone, Eugène, Jacques, Pierre, Roland et Paule, l’animatrice.

Il y avait l’ombre des mains de l’enfance qui, à la bougie, faisaient surgir un bestiaire intime. Des histoires d’animaux qui sortent de l’hallier quand les gammes avec les lèvres donnent du son au cor. C’est l’ombre du soir qui accompagne chaque pas, avant l’arrivée de l’électricité, avant la vraie lumière, quand il fallait prendre la lanterne pour aller dans l’écurie, où les grands-mères se tenaient dans le coin de la cheminée, avec la grise pour s’éclairer et trois braises pour se chauffer. Sortir de l’ombre en tournant un bouton : le début d’une vie ouverte pour les femmes. L’ombre reflet sur le sol quand le soleil est haut et chaud, qui s’évanouit quand la lune luit. Sur le mur des souvenirs, danse l’ombre des roses jaunes, la Queen Elisabeth au parfum délicat ou la rose des grimpants, rouge écarlate. L’ombre élancée d’un roseau rivalise avec celle d’un nénuphar. Il y a la solitude de l’ombre intérieure où, parfois, l’ami vous prend par la main. C’est l’ombre de ceux qu’on ne voit plus, mais auxquels on pense et qui ne sont jamais loin. L’ombre c’est l’ignorance, le refus de la réalité.

SEMER > Les serres municipales

Chartres-de-Bretagne est une commune reconnue pour son fleurissement et la sensiblisation faite auprès des scolaires. C’est aussi l’une des rares communes à entretenir des serres municipales. Jean-claude et Christian sont les mains de l’ombre du fleurissement municipal. Retour artistique sur bâche, le temps des portes-ouvertes.

SEMER                                                                                                                                      Erigeron Karvinskianus. Culture hors saison. Thalia Dealbata. Serriste par passion. Depuis trente ans, Jean-Claude tient dans ses serres, 40 000 plants pour l’été.  Senecio Vira Vira. À ses côtés, Christian. Angelonia Angustifolia. Au bout du tunnel : 165 chrysanthèmes à l’automne. Salvia Mexicana. 10 000 bulbes. Scaevola Aemula. Semer en pépinière. Coleus Crunch. En mars, planter comme une fleur. Hypericum x Moserianum. Semis en micros-mottes. Linum perenne bleu. Pincer pour ramifier. Salvia Greggii ‘Caramba’ Variegata. Arroser et enraciner sans soucis. Sauge Patens Blue Angel. Étiqueter comme un bouquet.  Rudbeckia Hirta. Mettre en terre avant les Saints de Glaces. Salvia Coccinea. Le dire avec des fleurs. Santoline. 42 massifs, 54 suspensions et 166 jardinières. Stipa Tenuissima. Fleurissement en mosaïculture.  Surfinia.  Compositions florales. Tagetes.  Plantes d’agrément.Ursinia Anethoides. Être fleur bleue en rêves exotiques.  Xanthisma Texana. Sensibiliser. Zinnia Angustifolia. Les plantations en respect pour le petit devenu grand. Brassica Reflex. Prendre de la graine dès le plus jeune âge. Cyprus Papyrus. Garder les pieds sur terre. Polygonum Macrophylia. Être patience. Viola Mirabilis. Ne jamais dormir sur ses lauriers. 

 

FLEURIR  > Les fleuristes de La Vie en Rose et de Symphorine

 

EXPOSITION DE RUE >

Pour prolonger dans la rue, l’exposition Ombres portées/ déportées, je vous donne mon ombre à coller sur votre boîte à lettres, confiez-moi la photographie de vos mains et racontez-moi votre part d’ombre…

Rue Antoine-Chatel à Chartres-de-Bretagne

Et l’aventure se poursuit de boîte en boîte…

Chez Mireille Fagès

Chez Annick Carré

Chez Richard Volante à Acigné

 

 

Laisser un commentaire