# VEILLONS ! 

bleu7 janvier 2015 christine.barbedet

Fils de sang, fils de coeur, je suis mère en deuil. Quand la satire est touchée dans sa chair par vos mains, c’est la démocratie qui est touchée en son sein et c’est mon coeur de femme libre et mère aimante qui saigne. Comment avons-nous pu enfanter de tels monstres qui osent sans état d’âme pour des dessins reprendre ce que nous avons transmis à dessein comme bien le plus précieux : la vie ! De quelles valeurs sommes nous ainsi les mères porteuses? Femmes pluriel et féminin masculin, réveillons, éveillons et veillons pour résister contre toutes les formes voilées ou dévoilées d’obscurantisme hic et nunc !